J'ouvre ce blog, sans prétention particulière, avec comme seul objectif d'y partager des idées et mes préoccupations du moment. Le sujet principal sera la sécurité informatique, au sens large, mais sans doute d'autres domaines viendront s'y greffer, je n'ai pas vraiment décidé – mais est-ce vraiment si important ? ;-)

Mes billets publiés ici ne révolutionneront pas le domaine (au moins une certitude ! :p) mais l'actualité récente me donne envie de m'exprimer moi-aussi sur le sujet, tant la question de la « sécurité » est maintenant sur le devant de la scène – et cela ne fait que commencer.

Qui suis-je tout d'abord ? Administrateur système (linux), développeur (en particulier PHP / JAVA / C / C++), je travaille essentiellement sur des logiciels libres et des projets communautaires.

Pourquoi « Code virtuel » ? Déjà, parce qu'il fallait bien trouver un nom ;-) Mais surtout pour aborder deux univers, deux notions qui se rencontrent activement ces derniers temps : à savoir le « code » et le « virtuel ».

Le code est omniprésent dans les échanges humains et techniques : pour l'être humain, les codes sont surtout les règles d'écriture et de la langue parlée, mais également les règles à respecter à travers les textes de loi. Au sens informatique et technique, c'est surtout la mise en forme de la l'information, pour le stockage et la transmission, mais aussi le « code source », version originale d'un programme écrit dans un langage compréhensible par un être humain. Plus le temps passe, plus les législations et contraintes techniques évoluent et s'amplifient, et plus le code « juridique » a des conséquences sur le code « source », définissant les actions possibles, « faisant » la loi dans l'univers numérique.

Cet univers numérique, façonné par les programmes et plus récemment les « objets » communicants à travers les réseaux, possède sa propre architecture et ses propres contraintes qui se modifient avec les évolutions matérielles et logicielles. Cet univers devient donc sans cesse plus « virtuel », aussi bien à travers les représentations de l'information (le cyberespace), l'éloignement du matériel (virtualisation) que par sa structuration au travers d'obligations juridiques et sociales.

Concrètement, l'univers numérique en réseau est maintenant façonné d'avantage par la législation que par des contraintes et nécessités techniques. De plus, le code est bien souvent écrit et exécuté dans des environnements distants et virtualisés. Cet environnement amène donc de nombreuses questions sur la sécurité des données...

Bref, en voilà pour l'explication du titre !